le protestantisme au pays de Dieulefit

25 personnes  ont participé le 21 août à cette belle journée en Drôme provençale. Michel Lafont a organisé la journée en trois phases; d'abord, à la fraîche, visite du vieux village de Poët Laval commentée par "les amis du Poët". Tout en haut, la tour du château des hospitaliers (de l'ordre de St Jean de Jérusalem) fondateurs du village, son donjon et une vue imprenable sur la vallée du Jabron. Sous la cour, la chapelle en ruine, puis de belles maisons restaurées. Vers le bas, le "salon des commandeurs" et le musée du protestantisme dauphinois.

Après le pique-nique à l'ombre au bas du village, visite du musée, ancien temple qui a échappé à la destruction à la révocation.

Le président de l'association, Bernard Croissant, ancien pasteur, nous a présenté l'histoire de ce  lieu qui, après avoir appartenu aux hospitaliers et servi de salle communale fut le temple du village. A présent, le musée permet de découvrir des "trésors" du passé protestant et il est le point de départ du chemin de l'exil , devenu un itinéraire culturel européen, le GR 965 sur près de 1800 km jusqu'à Bad Karlshafen en Allemagne .

La journée s'est terminée à Dieulefit, toujours en compagnie de Bernard Croissant qui nous a montré le mémorial de la résistance civile, construit en hommage aux populations qui ont permis de sauver de nombreux enfants juifs du nazisme. Nous nous sommes séparés après avoir découvert le temple du début du XIX° siècle qui est imposant au centre de la localité avec son horloge et son clocheton, et à l'intérieur, son orgue.